Newsroom

Passionné de technologies et d'informatique tout petit déjà, ayant grandi à l'époque de la trilogie originelle Star Wars, j'ai fait mes premières armes sur un Oric1 puis un Apple //e (que je conserve et améliore encore) avec les langages Basic et Assembleur dans les années 80. Avec des amis nous développions des jeux qui à l'époque n'avaient rien à envier à ceux qu'on pouvait acheter sur ces premiers micro ordinateurs. C'est aussi pendant cette période, où j'avais rencontré Roland Moreno, inventeur de la carte à puce, que nous avons développé des sites minitel sur le réseau RTC.

J'ai suivi un cursus d'ingénieur à l'UTC (Université Technologique de Compiègne) où j'ai effectué les 2 parcours de Robotique et Informatique en même temps. C'est aussi à cette époque que j'ai eu mon premier PC (un i386 SX) sur lequel nous nous amusions à hacker des jeux, programmer des robots en langage machine ou développer des compilateurs. Cette période a été suivie d'un DEA en robotique puis un doctorat sur la Réalité Virtuelle. 

Pionnier sur les technologies de Réalité Virtuelle dans les années 90 avec toute l'équipe de Raymond Fournier au CEA de Fontenay Aux Roses, nous développions pour cette thèse des interfaces haptiques pour toucher les environnements numériques et entrainer ainsi les téléopérateurs robotiques dans les environnements nucléaires.

J'ai travaillé ainsi près de 10 ans dans ces technologies d'imageries 3D temps réel : simulateurs d'intervention à la Cogéma, avatars 3D dans un Paris virtuel sur le web chez Canal+, directeur technique pour les moteurs de jeux video chez Cryo Interactive, concepteur de lunettes de réalité augmentée chez Eyeneo.

Si au début des années 2000 il n'y avait quasiment plus d'opportunités professionnelles autour de ces technologies il est assez amusant de constater que 20 ans après elles ont refait surface avec le buzz qu'on leur connait aujourd'hui, même si il y a fort à parier qu'il faudra un nouveau cycle (mais certainement plus court cette fois) avant que la promesse d'un métavers crédible puisse être réalisée. Je continue d'ailleurs à faire de la veille technologique sur ces domaines avec notamment l'achat régulier de casques et matériels pour faire des tests et envisager ce que pourrait être le web de demain.

Ainsi fin 2005 avec des amis nous avons monté Pulsar Informatique où nous apportons des services informatiques pour les TPE et PME (infogérance, sites web, GED, extranets, applications mobiles) dans un souci d'optimisation de la productivité par les outils numériques.

Si au départ la société était purement une entreprise d'infogérance de parcs et réseau informatique pour entreprise et collectivités, nos clients nous ont demandé assez vite d'informatiser non pas seulement leurs équipements mais aussi leurs process de travail.

C'est donc à cette époque que nous avons développé tout azimuts des outils avec plus ou moins de succès. On ne peut pas être performants en faisant à la fois du .net, Delphi, PHP, Java, C++ etc... avec un effectif réduit. Ces erreurs nous ont conduit à faire des choix et à nous recentrer sur les technologies web, Open Source, autour de PHP principalement. 

En 2007, ne comprenant pas grand chose (!) à Drupal et trouvant Wordpress trop limité à l'époque, nous avons opté pour le CMS Joomla! puis amélioré avec l'excellent CCK Seblod en 2011 avec lequel nous avons réalisé la quasi totalité de nos développements techniques pendant des années.

Vice-Président du Conseil d'Administration de l'AFUJ (Association Francophone des Utilisateurs de Joomla!) je n'ai pas manqué une occasion dans un salon de présenter la puissance de ce CMS couplé avec Seblod.

Depuis 2017 nous nous sommes diversifiés avec l'ajout d'autres CMS que Joomla avec Prestashop ou Wordpress et avec l'utilisation de frameworks Open Source (Laravel, Symfony ...).

C'est vers 2019 que nous avons ajouté la dimension marketing et communication digitale en amont et en aval de nos réalisations techniques. La création de Pulsar Insights en fin 2020, société de 5 personnes dédiée sur ces thématiques vient renforcer le groupe Pulsar pour offrir à nos clients une chaîne complète de valeur sur les solutions digitales.

Aujourd'hui le groupe Pulsar (Informatique et Insights) comporte une vingtaine de collaborateurs répartis sur plusieurs pays. Mon travail au quotidien est devenu moins technique mais plus organisationnel et stratégique. J'essaye de rendre cette belle aventure la plus harmonieuse et efficace possible en gérant les nouvelles arrivées, les départs et les évolutions des uns et des autres dans un objectif commun de croissance à faire partager.

Fonction multi sites de SEBLOD: Pulsar gagne l'appel d'offre de la Sorbonne

Pulsar Informatique est heureux d'avoir remporté l'appel d'offre des Bibliothèques de la Sorbonne grâce notamment au CCK SEBLOD et surtout sa fonction multi sites.En effet, au lieu de toujours accumuler des extensions diverses, souvent peu compatibles entre elles, avec des back office différents, des règles SEF differentes, SEBLOD nous permet de développer les sites de nos clients veritablement selon leur cahier...

Lire la suite

Retour sur la soirée design pattern et anti pattern en PHP

Présentation théorique des design pattern

La soirée a débuté par une présentation théorique des design pattern par Julien Pauli, avec définition de ce qu'est un design pattern :

Un patron de conception (design pattern) est un arrangement caractéristique de modules, reconnu comme bonne pratique en réponse à un problème de conception d'un logiciel. Il décrit une solution standard, utilisable dans la conception de différents logiciels.

Puis des principes SOLID sur lesquels sont basés les design pattern :

  • Single responsability : pas trop de responsabilité pour une seule classe
  • Open/Close Principle : ouvert à l’extension, fermé à la modification
  • Liskov Substitution : un objet peut utiliser le fils de A sans s’en rendre compte (Héritage strict, et type conservé)
  • Dependecy Injection : Si un objet A a besoin d’un objet B , ce dernier doit lui être injecté, il ne doit pas aller le chercher lui-même (donc pas de new Toto à l’intérieur d’une classe)
  • Interface aggregation : A ne doit pas utiliser B directement mais une interface de B

Lire la suite

Journée du conseil scientifique de l'AFNIC (JCSA) - Sécurité des noms de domaine

Bonjour à tous

Dans le cadre du programme de formation pour la sécurisation des sites Joomla!, J’ai eu la chance d’assister hier à la journée du conseil scientifique de l’AFNIC, journée très intéressante, que je vous recommande pour l’année prochaine !

La journée était constituée de deux parties, le matin tutoriel de Stéphane Bortzmeyer sur la sécurité des noms de domaine et l’après-midi, séminaire sur la résilience de l’Internet. Je vais résumer dans cet article le tutoriel, je ferai mon retour sur le séminaire plus tard.

Tout d’abord, un grand merci à Stéphane pour le dynamisme de sa conf (et de toutes ses interventions), qui ne laisse pas une seconde d’ennui aux participants. (Je précise qu’on peut retrouver son humour sur son compte Twitter #FF @bortzmeyer). Chaque élément était associé d’un exemple, ce qui rendait cette conférence sur la sécurit des noms de domaine beaucoup plus vivante.

Lire la suite